Histoire du village

image13.jpg

Le nom de Sauternes provient du latin ou du celte. En latin, saltu terra désignait un terrain boisé ou salva terre, un territoire de refuge. En celte, sau désignait un tertre ou une petite colline et ternevan, le rivage d'une rivière.



Explication de l'origine par Serge Bancheraud, chercheur qui a publié une étude très complète sur le village (à lire ici)
"Le nom de Sauternes pourrait provenir du latin Saltüs Ternis. Saltüs signifie saut et Ternis trois. Traduction par trois sauts, c'est à dire trois vallées et trois coteaux importants existant à Sauternes. Les trois monts sont : Arche (altitude 70 m), Lamothe (altitude 67m) et Commarque (altitude 58m). Les trois vallées sont : Piquant, Pineau et Aygue Morte".  
Au XIe siècle. on trouve le nom de SALTERNAS

Autrefois, le bourg de Sauternes se composait d'auberges et d'artisans rassemblés autour de l'église romane et d'une fontaine abondante. Le village a longtemps été un point stratégique et un poste frontière entre le pays bordelais et le Bazadais sur l'ancienne voie contournant les landes par Captieux.

La voie romaine de Cérons à Bazas passait par le pont Daulan, le bas de St Marc, le bas du Biscan, le Piquey, Vimeney et par l'allée du château Guiraud. Elle partait vers Senses à Léogeats. Les sources du Piquey et de Vimeney servaient pour abreuver la cavalerie romaine. Cette voie a été empruntée jusqu'au moyen-âge.  
La dénomination de "La Maison Noble du Bayle", le premier nom de Château Guiraud, confirme la présence d'un péage sur cet important axe de circulation. En gascon, "bayle" signifie "donner".

Des vestiges mérovingiens, derrière le château Lamothe (côté ouest). Un fortin mérovingien appelé Redoute est constitué d'une enceinte rectangulaire de 33x37 mètres avec des murs de 10 mètres de haut et un fossé large de 6 mètres. Ce fortin ou oppidum (forteresse) servait de protection contre les invasions des sarrasins (729-732) puis des normands (846-872). Il a été trouvé des boulets en pierre et des restes d'armes anciennes, des silex taillés.  Il a servi de défense avancée pour le Château clémentin de Budos.  
Il ne reste de nos jours que la base du fortin, une fortification rare dans la région.

Au XVIe siècle, Sauternes dépendait de la prévôté de Barsac (sous Henri III) sur le plan juridique. La limite de la prévôté se trouvait à Labouray " bou du Rey ".(Rey signifie roi).  
Sur le plan commerce, elle dépendait de Langon.

Aux XVI° et XVII° siècles, la royauté a été contrainte de vendre de nombreux biens à de riches bourgeois bordelais. Ces derniers ont transformé et embelli les maisons nobles d'Yquem, d'Arche, de Lamothe, de Commarques, de Pineau et de Filhot. Ils y développent une viticulture de qualité qui fera le renom du petit village. L'histoire du village se confond avec celles de ces châteaux viticoles prestigieux.

Services publics

Effectuez vos démarches en ligne

logo_40.png
Site management